< Retour à Le Son d’Enfants


Une deuxième école de Molenbeek prend part au projet LE SON D’ENFANTS. Il s’agit des élèves de 6e primaire de l’école « Aux Sources du Gai Savoir ». Virgile Dosseh, le professeur de Philosophie et Citoyenneté, mènera ce projet avec ses élèves.  Comme toujours, la classe belge sera jumelée avec une autre classe. Il s’agit ici d’une classe de l’école du Zio à Lomé au Togo. Et comme le hasard fait parfois bien les choses, Virgile Dosseh est lui même… togolais!


Lundi 16 janvier: la discussion philosophique

Comme pour chaque école, le projet LE SON D’ENFANTS commence par un exercice destiné à apprendre à donner son avis, à l’argumenter, à écouter celui de l’autre sans moquerie et sans vouloir convaincre à tout prix. Une discussion philosophique à laquelle se sont prêtés les élèves de Molenbeek. Le thème de cette animation était l’amitié. Est-il préférable d’avoir pour ami qui nous ressemble ou une personne différente par son apparence, sa culture ou ses intérêts? Chaque enfant a eu l’occasion de donner son avis en l’appuyant par un argument ou un exemple.

Les enfants ont découvert qu’ils seraient en contact avec une classe du Togo pendant le projet. Ils auront l’occasion de s’échanger des questions et des réponses grâce à un micro-enregistreur et l’aide d’internet.

Prochaine animation le lundi 30 janvier. Les enfants choisiront alors la thématique de leur future émission.


Lundi 30 janvier 2017

Je ne suis pas encore installée en classe que les élèves me bombardent de questions. Ce qui est certain, c’est qu’ils sont drôlement curieux et motivés à Molenbeek!

Aujourd’hui, on va choisir le thème de l’émission radio. Nous avons reçu quatre propositions de sujets de la part du Togo (là où se trouve la classe jumelle). Deux de ces thèmes sont déjà abordés par d’autres classes, aussi il reste à choisir parmi deux thèmes:

L’éducation à la paix et à la non-violence  &  Les inégalités sociales et la solidarité.

Les élèves parcourent une vaste documentation (journaux, brochures…) et retiennent chacun un article qui les intéressent. Nous essayons ensuite de voir si on peut les classer selon l’un des deux thèmes proposés. Il faut alors voter pour l’un des deux thèmes. A l’unanimité, les élèves choisissent « L’Education à la Paix et à la non-violence ».


La classe jumelle au Togo

Les élèves veulent absolument parler aux enfants de la classe jumelle au Togo. Nous enregistrons alors leurs questions. D’abord en lien avec le thème de l’émission, ensuite sur l’école, le mode de vie ou encore les grèves des enseignants qui ont eu lieu au Togo ces dernières semaines.


Et pour ceux qui ont écouté l’enregistrement jusqu’au bout: chose promise, chose due.

Jeudi 16 février

Ca y est, les réponses des enfants du Togo sont arrivées à l’instant. Merci aux supers animatrices du projet LE SON D’ENFANTS au Togo: Paterne et Délali:


Dans cette classe du TOGO, les garçons sont très timides et les filles sont très intelligentes. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est eux ;o)


Lundi 13 février 2017

Aujourd’hui, c’est au tour des élèves du Gai Savoir de se présenter à la classe jumelle du Togo. Qui sont-ils? D’où viennent-ils? Comment règlent-ils leurs conflits à l’école et à la maison?



Dans cette présentation, vous avez aussi pu entendre Virgile Dosseh, professeur de Philo et Citoyenneté à l’école de Molenbeek. Il s’exprime sur le projet radio et sur son pays d’origine et de coeur: le Togo!

 

 



Un immense merci à Thibault et Flavie du GSARA pour leur présence à cette animation et pour le super montage sonore.


Lundi 6 mars 2017

Aujourd’hui, les enfants de Molenbeek ont visionné la vidéo des enfants togolais réalisant un jeu de rôle sur le thème de la non-violence. A l’unanimité, les élèves de Molenbeek décernent un OSCAR d’honneur aux jeunes comédiens du Togo.


Nous n’avons pas eu le temps d’écouter en classe la présentation du pays par les enfants togolais, alors comme promis, la voici sur cette page:


L’animation du jour portait sur le thème de l’Identité. Elle était super intéressante et les élèves de Virgile sont décidément brillants!

Pourquoi faire une animation sur l’Identité pour parler de Paix? Parce que l’Enfant doit apprendre à se connaitre, savoir qui il est, et quelle est sa propre identité avant de pouvoir aller vers les autres et délivrer un message de paix et de non-violence.

Pour commencer, les enfants ont réaliser un Brainstorming sur le concept d’Identité. Les mots inscrits au tableau se ressemblent (âge, nom, prénom, sexe, lieu d’habitat,…) La définition de l’Identité permet aux enfants de se questionner et de comprendre que l’Identité d’une personne n’est pas seulement ce qui est inscrit sur carte d’identité mais qu’elle reprend une multitude d’autres aspects: les caractéristiques physiques, innées et personnelles. Ils se rendent désormais compte que l’identité n’est pas seulement une question de paperasserie administrative, mais qu’elle reflète leur patrimoine, leur physique mais aussi toute leur histoire et leur personnalité.

Les enfants sont ensuite invités à choisir une identité parmi celles proposées: « Je suis belge », « je suis bruxellois », « je suis marocain » et « je suis citoyen de monde ». Ils expliquent ensuite les raisons de leur choix.

Les « Belges » arrivent à se mettre à l’unisson pour dire qu’en Belgique, on a de bonnes frites, du bon chocolat ainsi que d’excellentes gaufres ! C’est tellement chouette d’être belge… en plus, il parait que « les grands ils aiment tous la bière ! »

Pour les «citoyens du monde »,  « Il est possible de vivre dans un monde tous ensemble sans avoir à nous battre ».

« Je suis marocain », cette petite phrase écrite sur un bout de papier est remplie de significations pour les enfants qui se sont réunis autour de cette même identité. « Nous sommes fières d’être marocains parce que nous mangeons des couscous, des tajines,… Si on n’était pas marocain, on ne connaitrait pas tout ça, et on passerait à côté de quelque chose ! ». Le porte-parole du groupe prend spontanément l’accent arabe pour expliquer aux autres les arguments qui ont été donnés par son groupe. On sent beaucoup de fierté et d’envie de partager aux autres ce pan de leur identité.

Chez les bruxellois, il y a une réelle prise de conscience. Pour eux, la ville de Bruxelles est celle de tous les possibles. C’est une ville multiculturelle, dans laquelle il fait bon vivre. Chacun peut se sentir libre d’exprimer sa culture sans être jugé par les autres. Pour les enfants, Bruxelles est également un lieu qui permet à ses habitants de partager des moments ensemble grâce à plusieurs évènements « Il y a toujours quelque chose à faire à Bruxelles ». Les enfants sont fières de nous présenter leur ville comme étant un endroit où chacun peut vivre en harmonie avec son identité propre.

Bravo les enfants pour votre travail sur ce thème de l’Identité. Nul doute qu’il sera à nouveau abordé lors de votre future émission radio.


Lundi 20 mars 2017

Les élèves de Virgile Dosseh avaient un petit devoir à faire pour ce lundi. Ils devaient choisir une personne qui représentent pour eux « La Paix » et « La Non-Violence », et expliquer en quelques phrases les raisons de leur choix. Je m’attendais à ce que leur professeur de Philo et Citoyenneté soit cité par l’une ou l’autre élève (et ce fut le cas). J’ai pu découvrir que de nombreux élèves tiennent leur éducatrice, madame Yasmina, dans leur coeur pour sa capacité à résoudre les conflits à l’école, sa disponibilité et sa gentille. Merci madame Yasmina.


LE SON D’ENFANTS, c’est une émission radio, mais c’est aussi un engagement citoyen. Les élèves de Molenbeek ont établi ensemble une Charte pour la Paix et la Non-Violence. Cette proposition va être envoyé aux élèves de la classe jumelle au Togo pour qu’ils l’adaptent afin qu’elle puisse être signée pour la classe belge ET la classe togolaise.

Quels sont les engagements qu’ils sont prêts à prendre pour participer à un monde en paix?


On attend votre réaction les amis du Togo…  :o)


2 mai 2017

Voici la réponse des élèves du ZIO:

Et bien voilà, il n’y a plus qu’à mettre tout ça en commun sur une belle charte, à signer ce bel engagement… et à s’y tenir!

Bravo les enfants.


6 juin 2017: l’émission!

L’émission LE SON D’ENFANTS de la classe du Gai Savoir est un vrai miracle. Après de rocambolesques péripéties avec le bus communal, les élèves sont arrivés avec 30 minutes de retard sur le direct à la radio. Ils ont alors du se lancer dans l’émission sans répétition préalable et n’ont pas pu terminer « dans les temps » du direct. La seconde partie de l’émission a heureusement été enregistrée pour pouvoir être rediffusée plus tard. Merci à nos amis du GSARA et de Radio Maritime pour leur flegme et leur flexibilité.

Et surtout bravo aux élèves et à Virgile leur professeur d’EPC qui ont assuré grave!

Ecoutez-les: