<< Retour à LE SON D’ENFANTS

 

La Petite Ecole de Gentinnes située à Chastre, dans le Brabant wallon en Belgique. Ce sont les 2 classes de 6e primaire qui participent au projet LE SON D’ENFANTS. Celle de monsieur Arnaud-Pierre et celle de monsieur Joffray. L’école sera jumelée avec le Collège de l’Espoir à Comé au Bénin.


Mardi 4 octobre 2016

 

petie-ecole

C’est le tout premier atelier de la toute première école de cette nouvelle année du projet LE SON D’ENFANTS. Evénement!

Les 2 classes de 6e primaire sont rassemblées dans l’Agora de l’école pour assister tous ensemble à la présentation du projet. « Cette année, vous allez préparer et réaliser une émission de radio sur un sujet citoyen ». Les enfants écoutent attentivement. « Et vous allez aussi communiquer par messages sonores avec une classe au Bénin qui participe comme vous au projet ». Les yeux s’ouvrent tout ronds!

Pour ce premier atelier, nous avons divisé les 37 élèves en 2 groupes et nous avons réalisé dans chacune des classes une discussion philosophique: demander la parole, attendre de la recevoir, s’exprimer sur un sujet, donner son avis en argumentant sa pensée, écouter la parole des autres sans se moquer, sans vouloir avoir forcément raison… Cette discussion philo s’est déroulée sur 2 sujets: les différences en amitié et les rapports de force et d’influence entre les personnes. Ils ont des choses à dire à Gentinnes, bravo!


Mardi 18 octobre 2016

Comme nous l’avions annoncé lors de l’animation précédente, les élèves de La Petite Ecole vont être en contact avec une classe jumelle participant elle aussi au projet. Cette classe se situe au Bénin et sera animée par le coordinateur béninois Sylvestre Dossa.

Sylvestre étant de passage en Belgique au mois d’octobre, il s’est rendu avec nous à Gentinnes pour rencontrer les élèves de la Petite Ecole et répondre à leurs nombreuses questions.

capture-decran-2016-10-27-a-12-21-54

Les élèves ont aussi profité de la présence de Sylvestre pour lui annoncer quelles étaient les 4 thématiques d’émission qu’ils proposaient en choix à la classe jumelle du Bénin. Découvrez-les avec cet enregistrement:



 

Jeudi 17 Novembre 2016

Jeudi passé nous avons revu les élèves de la petite école des Gentinnes. Entre temps, nous avons appris la thématique sur laquelle les élèves vont travailler cette année : les droits des femmes !

Les élèves ont réalisé ensemble une présentation de leur école et de la Belgique destinée à leur classe correspondante du collège de l’Espoir au Bénin.

capture-decran-2016-11-22-a-11-55-58

Voici l’enregistrement de la première classe de 6ème année, les élèves de M. Joffray :


Et l’enregistrement des élèves de M. Arnaud-Pierre:


Et celles de la 2e classe:


Mardi 29 Novembre 2016

4-photos-light

Nous avons retrouvé les élèves de la petite école des Gentinnes. Ils avaient préparé des réponses à plusieurs questions des élèves du Bénin :

  • Est-ce que la polygamie existe en Belgique?
  • Pourquoi les femmes ne gagnent-elles pas le même salaire que les hommes?
  • Quelle est la condition de la femme en Belgique?
  • Que pensez-vous de l’homosexualité?
  • Qui est le chef de ménage en Belgique?
  • Que pensez-vous du mariage forcé?

Écoutez un peu…

La classe de Monsieur Arnaud-Pierre :

La classe de Monsieur Joffray:


Les enfants ont ensuite appris à manipuler le micro-enregistreur et ont improvisé un micro-trottoir dans la classe sur le thème des stéréotypes liés aux filles et aux garçons:


A leur tour, les élèves du Bénin ont posé la question à leurs camarades de classe.


Lundi 19 décembre 2016

 

Charlie, élève en classe 6e primaire à Gentinnes, a eu l’occasion de se rendre dans le fameux « CUBE » de l’opération Viva For Life et d’interviewer l’une des 3 animatrice du programme: Ophélie Fontana.

« Les hommes et femmes sont-ils égaux face à la pauvreté? »,
voici la réponse d’Ophélie.

 


Vendredi 23 décembre 2016

 

Hélène Ryckmans est parlementaire à la Région wallonne. Elle est surtout une grand militante pour le Droit des Femmes et se bat depuis toujours pour une égalité des droits entre les hommes et les femmes.

Hélène est venue à l’école de Gentinnes pour répondre aux questions des enfants. L’égalité « homme-femme » existe-t-elle en Belgique et ailleurs? Voici un extrait de cette interview très intéressante:



« Rencontre » avec Malala


Inspirés par leurs lectures et par les discours de la jeune pakistanaise, les élèves de la Petite Ecole ont imaginé leur « rencontre » avec Malala. Elle nous parle de son pays, de son combat pour l’éducation des filles et du Prix Nobel de la Paix qu’elle a reçu en 2014 à seulement 17 ans.


Mardi 7 mars

Ce matin, c’est la répétition générale! Christian Peeters de Radio Emotion est venu en classe avec son studio radio mobile. Chaque élève peut s’exercer à parler dans le micro, à s’entendre dans les hauts-parleurs et tester son texte. Les enfants  sont bien préparés et la répétition se passe super bien. Vivement jeudi pour le Live!!


Jeudi 9 mars

Ca y est, c’est le grand jour! En ce lendemain de la journée internationale pour les droits des femmes, les élèves de la Petite Ecole se rendent en bus dans le studio de Radio Emotion à Braine-L’Alleud pour réaliser leur émission LE SON D’ENFANTS sur les Droits des Femmes. L’excitation est palpable!!

Pendant que les enfants répètent encore un peu leur texte, les instituteurs (Me Arnaud-Pierre et Mr Joffray), le directeur de l’école (Dimitri Crickillon) et l’animatrice de GEOMOUN (Frédérique Daoût) sont interviewés en direct par l’animateur de Radio Emotion (Christian Peeters).


13h, c’est au tour des enfants! Groupe après groupe, les enfants se succèdent aux micros . Magie du direct, pas la moindre hésitation, chaque enfant lit son texte avec expression et conviction. Bravo à tous, cette émission est une vraie réussite!

 



Vendredi 17 mars

De la parole aux actes.

Comme ils l’ont annoncé lors de leur émission radio, les élèves de Gentinnes vont poser un acte citoyen pour la lutte contre les préjugés liés au genre.

Souvenez-vous, il y a quelques mois, le FOREM faisait une campagne de promotion de différentes formations professionnelles. Cette campagne avait reçu de nombreuses critiques du public et d’associations car elle était jugée sexiste et « genrée ». Notamment en montrant une petite fille, déguisée en ménagère. L’affiche disait « Osez-vous rêves, devenez auxiliaire de ménage ». Si ce métier est absolument honorable, cette affiche renvoie les filles à ce qu’on attendait d’elles il y a quelques dizaines d’années à peine.

Les élèves vont faire « leur » campagne de pub des métiers en affirmant que chaque métier peut aussi bien être exercé par un homme ou par une femme.

Petit making-off avant la réalisation…




Le geste citoyen: une campagne des métiers sans stéréotypes liés au genre.