Aux Sources du Gai Savoir et le ZIO

A Molenbeek, à l’école « Aux sources du gai savoir », les élèves ont déjà entendu parler du projet LE SON D’ENFANTS car leur professeur, Virgile Dosseh a participé l’an passé au projet. Et cette année, nous repartons avec de nouveaux élèves.


Première animation : la discussion philosophique*

Lors de la 1ère animation, le projet LE SON D’ENFANTS a été présenté ainsi que ses 3 objectifs :

  • le droit à la parole : car on va écouter l’avis des enfants sur un thème précis,
  • le droit à la participation : car ils vont s’engager pour améliorer la situation par rapport au thème d’émission choisi
  • l’échange Togo/Belgique : via les échanges radiophoniques avec les enfants de l’école de Zio

Ensuite, nous avons abordé les règles pour effectuer une discussion philosophique et les règles de la parole.

Puis, nous avons fait un exercice de discussion philosophique basé sur l’identité. Serait-on différent si on vivait dans une autre famille ? si on avait un autre corps ? si on habitait à la campagne au lieu d’habiter en ville ? Est-ce que l’image que les autres ont de nous est la même que celle que l’on a de nous-même ?

« Moi, je serais complètement différent si je ne vivais pas avec mon frère. Car c’est lui qui me donne la puissance ». « Si on avait d’autres parents, on n’aurait pas la même personnalité. Ce ne serait pas la même chose au fond de nous ». « Avec notre famille, on a des histoires. Si c’était une autre famille, ce serait différent ».

Petit à petit, les enfants découvrent que leur identité est formée d’une multitude d’éléments (leurs pensées, leur corps, leur famille, leur nourriture, leur environnement,…). En comprenant cela, ensemble, nous nous préparons à accueillir l’Autre dans toute sa complexité.

Découvrez ci-dessous le message d’accueil pour les enfants de l’école de Zio :

* L’art en question » est une animation « Philo dell’arte » du Centre d’Action Laïque.


La classe jumelle : Le Complexe Scolaire, Le Zio, à Lomé au Togo

A plus de 7000km de là, dans l’école du Zio, les animateurs de Visions soliadires (Désiré ADADE et Adjaratou YERIMA) commencent leur 1ère animation. Laissons-leur la parole :

Nous avons procédé à la présentation du projet SON D’ENFANT, de l’ONG GEOMOUN et de l’association VISIONS SOLIDAIRES aux enfants. La suite sera un petit jeu de brise-glace histoire de mettre tout le monde à son aise. Un petit jeu de poulailler pour faire tomber les plumes qui donne des frissons.

Nous avons après établi les règles de conduite proposées par les élèves eux-même, à savoir :

  • faire du silence
  • parler à haute et intelligible voix quand on prend la parole
  • laisser chacun parler et écouter quand on parle.
  • lever le doigt, demander la parole pour s’exprimer

Ensuite, nous avons commencé la recherche des thèmes pour l’émission radio.Elle s’est faite à partir de l’outil ‘’le brainstorming’’ avec la technique des cinq sens. Elle consistait à former 5 groupes autour des images des cinq sens. Chacun des groupes représentait ainsi un des sens. Les élèves ont recherché des problèmes dans leur établissement et/ou famille. Ensemble avec l’aide des animateurs ils ont ressorti des thématiques à développer pour les animations prochaines.

Quatre propositions de thème pour l’émission radio

Après regroupement des différents problèmes et recherches, nous avons procédé au vote collectif pour dégager les différents thèmes. Nous en avons retenus quatre (4) qui sont :

  • La citoyenneté
  • La non-violence
  • La protection de l’environnement
  • La solidarité

 

 

Nous nous sommes séparés après un récapitulatif des différentes points de l’animation et une photo de famille bien jolie et de jolies photos illustrant l’ambiance de travail entre les élèves.

 

 

 

 

 

 

 


Le choix du thème par la classe de Molenbeek

Sur base des 4 propositions de thèmes reçues, les enfants de Molenbeek se sont divisés en 4 groupes. Chaque groupe a analysé un thème pour le présenter ensuite au reste de la classe.

Leur présentation devait aborder les points suivants :

  • en quoi ce thème les touche,
  • ce qui va et ce qui ne va pas à propos de ce thème,
  • une première idée d’engagement citoyen à réaliser en classe pour améliorer la situation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après la présentation de chaque groupe, nous avons procédé à un vote. Dans un premier temps, nous sommes tombés sur un ex-æquo.

Il y avait autant de votes pour la non-violence et pour la protection de l’environnement. Nous avons donc procédé à un 2ième vote et c’est finalement la non-violence qui a été choisie avec 13 votes contre 9 votes pour la protection de l’environnement.

Écoutons les élèves raconter leur décision :

 

 

 

 

 

Et voici la présentation du thème de la NON-VIOLENCE qui a été choisi :


Serais-je le ou la même si j’étais né au Togo ?

Lors de cette animation, les élèves partent à la découverte du pays de la classe jumelle. Dans un premier temps, nous leur faisons remplir un questionnaire chacun pour soi afin d’identifier les représentations qu’ils se font du Togo.

  • Quelles sont les 4 mots qui te viennent à l’esprit quand tu penses au Togo ?
  • A quoi ressemblerait ta famille ?
  • A quels jeux jouerais-tu ?
  • Est-ce que l’automne existe partout dans le monde ?
  • Dessines le paysage que tu verrais de ta chambre si tu habitais au Togo

Telles sont les questions auxquelles nous leur demandons de répondre. Et voici quelques-unes des réponses (à suivre)

Ensuite, les enfants découvrent le pays grâce à une vidéo reçue des enfants du ZIO et aux explications de leur professeur, Virgile Dosseh qui est aussi togolais.

Dévio Bé Gbé (= Le son d’enfants en togolais)

Lors de cette présentation, les élèves apprennent que

  • Lomé est la capitale du Togo
  • A Lomé, il y a un monument de l’indépendance (voir photo ci-dessous)
  • Le Togo est 2X plus grand que la Belgique
  • Leur monnaie est le franc CFA
  • On y parle le français et une 40aine de « parlers » différents
  • La population togolaise est de 7,6 millions d’habitants
  • Leur devise est Travail, Liberté, Patrie

Et comme cadeau, juste avant les vacances, nous recevons un message de Joyeux Noël !

 


Atelier technique d’enregistrement et de reportage

La nouvelle année 2018 est commencée … et le projet LE SON D’ENFANT continue.

Aujourd’hui, les enfants rencontrent Thibault Coeckelberghs, responsable Gsara pour la région de Bruxelles et animateur auprès de Radio Maritime (https://gsara.tv/bruxelles/radio-maritime ), la radio où les enfants vont effectuer leur émission. Dans une première partie, les enfants ont appris ce qu’est une conduite-type d’émission radio. Ils ont aussi reçu une explication des 3 « métiers » qui composent une équipe de reportage :

  • journaliste : personne qui prépare et pose les questions, qui mène l’interview et remercie l’interviewé à la fin
  • technicien.ne : personne qui enregistre, qui met le casque et vérifie le niveau sonore
  • scripte : personne qui note les numéros des enregistrements et s’assure que le calme est garanti pendant l’enregistrement.

Et puis surtout, un petit groupe d’élèves a appris comment enregistrer. Ce petit groupe sera ensuite responsable d’expliquer au reste de la classe comment manier l’enregistreur.

Présentation de la classe de l’école « Aux sources du gai savoir » à celle de l’école du Zio

Pendant ce temps, le reste de la classe réfléchit ensemble à la création d’une présentation de leur classe, de leur école, de la Belgique. Déjà, le thème de la non-violence est abordé dans cette présentation au cours de laquelle nous apprenons qu’il existe dans la cour de récréation 4 zones bien séparées.

Et pour compléter cette présentation, voici une image du signal de Botrange (le point culminant de la Belgique situé à 694 mètres d’altitude)

et une photo d’un repas typique de la Belgique (Filet américain ou viande crue – frites- salade)


Analyse du thème LA NON VIOLENCE

Pendant ce temps-là, à l’école du Zio, les élèves approfondissent leur analyse du thème.

A quoi pensez-vous quand on parle de non-violence ?

Voici quelques-unes de leurs réponses :

  • Je dois garder mon calme,
  • La non-violence me fait penser à éviter les actions brutales envers mes camarades
  • Je dois faire comprendre à mon camarade que je n’aime pas ce qu’il me fait sans me bagarrer…

Nous avons aussi abordé la notion de la violence verbale, la violence physique. Il faut dire que cette partie de l’animation nous a permis d’insister sur les comportements violents en milieu scolaire, en classe.

L’animation de ce jour a pris fin sur une improvisation théâtrale des enfants. Ils ont mis en situation un conflit entre deux amis. Le conflit dégénère et touche les deux familles respectives des deux amis. Une famille aime la violence et l’autre famille recherche le dialogue avec l’autre. Les deux familles ont fini par trouver un terrain d’entente et ont fait la paix.

 

Et en Belgique, à l’école « Aux sources du gai savoir », les élèves analysent le thème en partant en reportage. Ils décident d’interviewer une professeur de l’école, Coralie Wouters et la directrice, Mme Charon. Alors, d’abord, on réfléchit aux questions à poser…. et puis, on y va !

Découvrez ci-après le résultat de leur reportage :

Interview de Coralie Wouters, professeur de 5ième année, à l’école « Aux sources du gai savoir » à Molenbeek

 

Interview de Mme Charon, directrice de l’école « Aux sources du gai savoir » à Molenbeek

 

Les élèves de l’école du ZIO vont à leur tour enregistrer leur directrice , Marie-Claire Djogbenou

Ecoutez ci-dessous le résultat :


L’engagement des enfants en Belgique

En Belgique, après avoir analysé ce qui va et ce qui peut être amélioré à propos de la non-violence dans leur école, les enfants de l’école « Aux sources du gai savoir » aimeraient mettre à nouveau en place dans leur classe le conseil de classe.

 

 

A la fin de l’animation où nous avons écouté les sons reçus de l’école du Zio, l’institutrice rentre dans la classe et les élèves lui soumettent la demande de prévoir un conseil de classe tous les vendredis après-midi.

 

 

 

 

 

 

 

 

On retrouve 3 boîtes qui permettent de faire fonctionner le conseil (pour les remarques, les remerciements et les conseils). On remet les 3 boîtes à l’institutrice et elle est d’accord !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PS : Dans la valise pédagogique « A la rencontre de l’Autre » développée par Geomoun, une fiche d’activité reprend quelques pistes pour mettre en place et faire fonctionner un conseil de classe. Pour plus d’infos (fiche n°7 du cahier « apprentissage de la citoyenneté à l’école) : https://goo.gl/L7H7gg


L’engagement des enfants au Togo

Au complexe scolaire de l’école de Zio, les enfants s’engagent à proposer à leur directrice un règlement relatif à la non-violence qui sera affiché dans la cour de l’école pour tous les élèves.

Ils s’engagent aussi à se rendre l’année prochaine, dans un établissement frère et dans la cour de l’école de leur propre établissement pour sensibiliser leurs camarades sur la non-violence.


Débat sur la non-violence avec les 6ièmes primaires

A l’école « Aux sources du gai savoir », les élèves de 5ième continuent leur analyse du thème. Ils vont interviewer leur camarade de 6ième primaire pour recevoir leur avis sur la paix et la non-violence.

Ecoutez le résultat de ce débat ci-après :


Préparation de l’émission radio

Le trajet LE SON D’ENFANTS, c’est aussi une émission radio organisée par les enfants au cours de laquelle ils font connaître leur opinion par rapport au thème choisi. Les dates des émission arrivent à grand pas. Les enfants se préparent.

Au Togo : l’enregistrement de l’émission se fera le mercredi 25 avril. La diffusion est prévue en mai

Découvrez ci-dessous les photos prises lors de la préparation de l’émission :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons également reçu de nouveaux enregistrements présentant

  • le complexe scolaire « Le Zio », situé dans le quartier Kégué Zogbedji à Lomé  :
  • le Togo :

 

Les voici fin prêts pour l’enregistrement de leur émission ! Bonne chance ! Nous penserons bien à vous le 25 avril !!