Et toi, dis-moi quels sont tes droits?

L’éducation au développement pour contribuer à faire de nos enfants des citoyens responsables, empreints de respect, d’ouverture, de tolérance, de bienveillance et d’engagement.

Le projet (2011-2012)

Si la convention des droits de l’enfant a établi que les droits de l’enfant devaient être protégés de façon universelle, c’est parce qu’elle a voulu affirmer haut et fort que fondamentalement, les besoins des enfants, quels qu’ils soient et où qu’ils se trouvent, sont identiques. Bien trop souvent, nos préjugés génèrent un amalgame entre l’enfant et son contexte de vie. Par exemple: Un enfant haïtien est pauvre parce qu’il vit dans un pays pauvre. Il faut remettre en question ses stéréotypes qui peuvent aller jusqu’à penser qu’un enfant des rues souffre moins de manque d’affection parce qu’il serait soi-disant habitué à un tel mode de vie.

Le projet « Et toi, dis-moi quels sont tes droits » s’est déroulé sur 2 ans (2011-2012) dans différentes écoles de Wallonie: L’école du Gros-Chêne à Flémalle, le collège du Biéreau à Louvain-la-Neuve, l‘école primaire de l’Institut Sainte-Ursule à Namur, l‘école fondamentale communale de Sart-Tangissart et l‘école du Blocry à Louvain-la-Neuve.

Les outils

Une formation sur mesure des instituteurs assurée par les animateurs spécialisés de Geomoun. Un accompagnement des instituteurs par la suite.

L’action

  1. Les enfants des écoles primaires ont d’abord réfléchi sur leur propre identité. Ils sont ensuite allé à la rencontre de l’identité des enfants d’une école partenaire située dans un pays en développement. La connaissance de leurs droits et la façon dont ils sont respectés ou non en Belgique d’une part, et dans une école partenaire située dans un pays en développement d’autre part.
  2. Pour concrétiser les acquis des enfants, ils ont réalisé une oeuvre artistique symbolisant la perception du respect des droits de l’enfant dans le Nord et dans le Sud.
  3. Enfin, l’expérience du projet a fait l’objet d’un guide méthodologique capitalisant et outillant les instituteurs des écoles fondamentales de la communauté française en matière de citoyenneté internationale.

Le déroulement de notre action a intègré les élèves des tranches d’âges 6 à 8 ans et 9 à 12 ans comme deux groupes distincts mis en synergie autour du projet au sein d’une même école.