Gadomé – Bénin & Magnolias – Belgique

C’est une première pour l’école des Magnolias. La classe de 5e primaire, son institutrice Madame Kridach et Fathia Chentouf, la prof d’Enseignement à la Philo et à la Citoyenneté sont super motivées pour réaliser un projet LE SON D’ENFANTS qui fera date!


Animation #1 en Belgique : « De quoi est formée mon identité ? »

Lors de la 1ère animation, après avoir présenté Geomoun et le projet « LE SON D’ENFANTS », nous avons repris les règles de fonctionnement à suivre pour effectuer une discussion philosophique (Lever le doigt, attendre de recevoir la parole, écouter quand quelqu’un parle, respecter l’avis des autres, réfléchir avant de parler, penser à ce que l’on dit, argumenter ce que l’on dit et donner un exemple qui illustre ce que l’on dit).

Ensuite, sur base de différents tableaux, nous avons réfléchi à ce qui forme notre identité.
Serai-je le même quand je serai vieux ? Est-ce que ma chambre me définit ?
Serai-je le même si j’étais né en Chine ?si je faisais plus ou moins de sport ? Cette réflexion nous a fait nous rendre compte que notre personnalité, notre identité dépendent de plein d’éléments différents (famille, pays, nourriture, …). En comprenant cela, nous pouvons mieux accueillir la parole d’une autre personne dont l’identité est différente de la nôtre.

Puis, nous avons pris des photos et enregistré un message d’accueil que nous avons envoyé à l’école de Gadomé, située au Bénin.


Animation #1 au Bénin : « De quoi est formée mon identité ? »

Pendant ce temps-là, à 6963km de là, à Gadomé, au Bénin, la classe de 6ième de Déla Patrick DJONDO PACHAM entame une animation similaire. Laissons-leur la parole.

Dans la première phase, nous avons d’abord présenté aux enfants, le projet « le son d’enfants » notamment à travers ses objectifs. Nous avons ensuite amené les enfants à maitriser les règles et principes d’une discussion philosophique. Enfin, la discussion philosophique proprement dite a été menée sur la notion d’identité sur la base d’un certain nombre de questions. Des réponses et argumentaires des enfants, on peut retenir l’identité d’un individu doit s’analyser sur plusieurs angles : « tes noms et prénoms à l’état civil, d’où tu viens, les réalités culturelles de ton origine, tes croyances, etc »

Nous avons profité de cette première séance faire une photo de notre classe et enregistrer un message à l’endroit des amis de de l’école des magnolias. Nous voici :


Animation #2 au Bénin :

Découverte de la classe jumelle et propositions de thèmes d’émission

Chaque classe va rencontrer l’autre classe, son pays, sa culture. Mais avant de recevoir une présentation détaillée de l’autre pays, faisons le point sur les représentations que nous en avons. Ecoutons Pacham qui nous explique l’animation #2 effectuée à Gadomé :

Sur la base de questions ludiques, nous avons amené les enfants à exprimer la perception qu’ils ont de la Belgique et de ses habitants. Les réponses suivantes ont été recueillies chez la plupart :

  • La Belgique est un grand et beau pays
  • En Belgique, les gens sont tous riches
  • Les Belges vivent dans un environnement propre et ne tombent jamais malade
  • Les Belges ne supportent pas le soleil
  • Les Belges, tout comme la plupart des Blancs, n’aiment pas le piment
  • Un Belge ne peut être noir
  • Un Noir ne peut être Belge
  • Un Belge et un Béninois peuvent être amis

Bien entendu, après la récolte de ces appréhensions sur la Belgique et les belges, nous n’avons pas manqué de corriger à leur niveau, les représentations erronées.

En outre, après leur avoir fait écouter le message d’accueil des amis des magnolias et voir la photo de ces derniers, nous les avons amenés à situer la Belgique par rapport au Bénin à l’aide d’une carte du monde et de documents mis à leur disposition. Ainsi ont-ils appris par exemple que la Belgique est 4X plus petite que le Bénin, que sa capitale est Bruxelles, que les belges sont de grands amateurs de bière et de frites, que la Belgique est dirigée par un Roi et un 1er Ministre, que la Belgique est le pays des diables rouges, que ce pays est le pays d’adoption de l’artiste rwandais Stromae, etc…

 

 

 

Amour TOSSAVI localise la Belgique sur la carte

Enfin, nous avons amené les enfants à enregistrer quelques informations sur leur classe ainsi que les raisons qui ont motivé le choix de chaque thème proposé pour l’émission radio. Il s’agit des propositions suivantes :

  • les changements climatiques ;
  • le trafic des enfants ;
  • la paix dans le monde ;
  • le mariage des enfants.

Et pour les photos de classe, c’est par ici :

Les 6M1 du CEG Gadomé en classe de math


Animation #2 en Belgique :

Découverte de la classe jumelle & choix du thème de l’émission

Avant de recevoir une présentation détaillée du Bénin, nous avons fait le point sur les représentations que nous en avons, notamment en se posant la question « Que vois-tu quand tu arrives au Bénin ? »
Découvrez ci-dessous quelques réponses des enfants en dessin :

Un hélicoptère verse des billets pour aider les gens                     La guerre

Une maison, de la chaleur, de l’eau

Ensuite, une petite présentation du Bénin a été faite. Nous l’avons situé sur une planisphère. Nous savons qu’il est 4 X plus grand que la Belgique. Que sa capitale est Porto Novo, que son drapeau est rouge, vert et jaune, que la monnaie est le franc CFA. Le Bénin est une république dirigée par Patrice TALON. Au Nord du Bénin, il y a la savane avec le parc national de Pendjari où vivent les lions et les éléphants. Nous avons regardé une photo de Porto Novo et de la porte de non-retour à Ouidah, monument érigé en mémoire des esclaves déportés, qui a fortement intéressé et touché les enfants.

Suite à cette présentation du pays et de la classe, les élèves bouillonnaient de questions. Découvrez-les dans le son suivant :

Nous avons ensuite partagé les 4 propositions de thème reçues de Gadomé. Nous avons divisé la classe en 4 groupes. Aidé d’articles de journaux, chaque groupe a analysé chacun un thème en réfléchissant aux points suivants :

  1. Est-ce que cela me touche ?

  2. Qu’est ce qui va ? Qu’est ce qui ne va pas (en Belgique et ailleurs)?

  3. Donnez un exemple d’action que moi et ma classe pourrions entreprendre pour améliorer la situation

Chaque groupe a ensuite présenté son thème devant la classe.

Les élèves ont été touché par les 4 thèmes car chez nous aussi :

  • Il y a des enlèvements d’enfants : Cet été, une fillette de 9 ans a été enlevée lors d’une cérémonie de mariage en France. Les médias ont beaucoup parlé de cet événement et au moment où nous écrivons ce texte, nous ne l’avons pas encore retrouvée. Les enfants prennent conscience de l’importance de respecter les droits des enfants. Les enfants ont rappelé la date de célébration des droits des enfants : le 20 novembre
  • Les droits des filles & des garçons / des femmes & des hommes sont à respecter continuellement. A ce sujet, il y a eu beaucoup de discussion en classe à propos des garçons qui utilisent tout l’espace de la cour de récréation pour jouer au football.
  • Nous recevons aussi des réfugiés, fuyant leur pays à cause de la guerre (notamment celle menée par l’Etat Islamique en Syrie).
  • Nous sommes victimes de la pollution créée par les usines, les voitures, les engrais chimiques utilisés dans l’agriculture intensive. Le changement climatique se vit et se ressent tous les jours ici aussi.

Ensuite, nous avons procédé au vote. Nous vous invitons à en découvrir le résultat dans le son suivant :

Et voilà ! C’est parti pour le CHANGEMENT CLIMATIQUE !

Déjà des idées sortent concernant l’engagement que les élèves vont effectuer pour respecter l’environnement. Et nous envoyons les informations au Bénin pour recevoir leur avis et leurs idées d’engagement.


Animation #3 : Atelier technique d’enregistrement – Présentation de la classe

En Belgique, lors de l’animation #3, les enfants rencontrent pour la première fois Thibault Coeckelberghs, Responsable Gsara pour la région de Bruxelles et animateur auprès de Radio Maritime (https://gsara.tv/bruxelles/radio-maritime).

Il leur apprend ce qu’est la conduite d’une émission radio. Il leur explique les rôles que l’on retrouve au sein d’une radio :

  • le journaliste : celui qui prépare et pose les questions, qui mène l’interview et remercie l’interviewé à la fin
  • le technicien : celui qui enregistre, qui met le casque et vérifie le niveau sonore
  • le scripte : celui qui note les numéros des enregistrements et s’assure que le calme est garantit pendant l’enregistrement

Et puis, surtout, il apprend à un petit groupe d’élèves comment enregistrer. Ce petit groupe sera ensuite responsable d’expliquer au reste de la classe comment manier l’enregistreur.

Pendant ce temps, le reste de la classe réfléchit. Ensemble, ils créent une présentation de leur classe, de leur école, de l’Atomium, de l’engagement citoyen qu’ils envisagent selon le thème choisi et de leurs origines. Les idées fusent. Découvrez le résultat dans le son suivant :

Et pour la photo devant l’Atomium, la voici :


Réponses – questions – réponses : L’échange bat son plein

Lors de la présentation de la classe jumelle, les élèves des Magnolias bouillonnaient de questions. Pour rappel les voici :

  • Quelles sont les habitudes alimentaires des enfants de Gadomé ?
  • Quel temps fait-il en général à Gadomé ?
  • Quels sports pratiquez-vous à l’école ? Quels jeux jouez-vous à l’école ?
  • Quels sont les prénoms qui reviennent le plus dans votre école ?
  • Quels sont vos loisirs préférés en dehors de l’école ?
  • Avez-vous accès à l’eau potable ?

Et voici les réponses des enfants de Gadomé :

Et voici quelques images illustrant certaines de leurs réponses :

  • Pâte de maïs accompagnée de sauce gombo (Miam ! )
  • Démonstration du jeu préféré des filles : Les claquettes (Waw !)

Ensuite, les élèves béninois ont à leur tour posé des questions aux élèves belges :

  • Que mangez-vous habituellement dans votre région ?
  • Y a t-il chez vous des prénoms qui sont plus utilisés que d’autres ? Si oui, lesquels ?
  • Est-ce que vous ressentez les effets du changement climatique ?
  • Quelle est votre matière préférée à l’école ?
  • Qui dirige actuellement votre école ?

Découvrez les réponses belges dans le son suivant :

Et voici nos reporters en pleine action (avec la neige qu’on aperçoit dehors)

Pas école entre 12:00 et 15:00 !!!

Enfin, les élèves de Gadomé ont expliqué leur horaire hebdomadaire. Nous avons demandé aux élèves belges de remplir l’horaire comme expliqué par les élèves béninois. Voici le résultat :