La Sainte Famille (B) et Le Zio (Togo)

Après une pause d’un an, la Sainte Famille revient dans le projet Le Son d’Enfants. Après le Bénin et Haïti, l’école bruxelloise collaborera cette année avec le désormais incontournable Complexe Scolaire le Zio à Lomé, capitale du Togo.

La Sainte Famille: Mme Aurélie Lefevre et ses 26 élèves de 5e primaire (16 filles / 10 garçons) et Mme Tatienne Fivez et ses 24 élèves de 6e primaire (11 filles / 13 garçons).

Le Complexe Scolaire du Zio: Mr ou Mme xx et ses xx élèves de xxe année (xx filles / xx garçons).


Mardi 24 septembre 2019

Première animation du Son d’Enfants pour cette année scolaire! Et ça se passe à l’école La Sainte Famille à Watermael Boitsfort en Belgique. Pour la présentation du projet, les deux classes sont réunies. 50 élèves d’un coup!

Je commence par leur expliquer les objectifs du projet:

  • favoriser le Droit à la Participation des Enfants,
  • leur permettre d’agir pour un monde meilleur,
  • leur donner l’opportunité d’être en contact avec une autre classe participant au projet au Togo.

Ensuite, les élèves découvrent leur futur meilleur ami : le MICRO-ENREGISTREUR! C’est grâce à lui que les élèves pourront dialoguer avec la classe du Togo. Ils enregistreront leurs questions par exemple, j’enverrai les sons au Togo pour que les enfants du Zio puissent écouter et répondre aux questions et en poser à leur tour.

Pour ce premier contact, nous avons fait un enregistrement « tourné-monté ». J’ai posé les questions dans un ordre réfléchi pour que toutes les réponses enregistrées à la suite l’une de l’autre forme déjà une petite histoire, sans devoir faire de montage. Les enfants ont d’ailleurs pu écouter le résultat juste après l’enregistrement. Le voici:



Et après un petit travail de montage (on enlève les petits « clics », on supprime quelques silence., on ajoute un petit son d’ambiance enregistré dans la cour de récréation…) : voilà le même son, mais « en mieux » 😉



Deuxième partie de l’animation: la discussion philosophique!

Après avoir fixer les règles de base d’une discussion de groupe (On peut parler tous en même temps sans demander la parole ? Noooooon !! Ouf, tout le monde est d’accord là-dessus), il est temps d’établir les exigences d’une discussion philosophique:

  • Réfléchir avant de parler.
  • Penser ce que l’on dit.
  • Argumenter sa parole.
  • Donner un exemple pour illustrer sa parole.

Pendant la discussion, 3 rôles sont distribués à 3 enfants:

  • Le gardien des règles précitées.
  • Le distributeur de parole (à ceux qui lève le doigt pour la demander)
  • Le synthétiseur qui va noter les mots-clés de la discussion au tableau pour pouvoir en retracer le fil.

Le thème du jour: L’identité.

On lance le dé et c’est parti pour une série de questions:

  • Etes-vous vraiment la personne que vos parents pensent que vous êtes?
  • Etes-vous ou serez-vous la même personne qu’au moment de votre naissance?
  • Si, pour une raison quelconque, vous perdriez l’usage de votre bras, seriez-vous encore vous-même?
  • Etes-vous d’accord avec l’ énoncé suivant: « quelques fois je ne me sens pas vraiment moi » ?

Toutes ces questions sont un prétexte pour parler de tout ce qui constitue notre personnalité, notre identité. Nos parents, notre pays de naissance, la fratrie, notre âge, la présence ou l’absence de handicap, notre physique, le regard des autres… Quand on comprend que notre identité est composée d’un nombre infini de circonstances particulières, on peut mieux comprendre pourquoi une autre personne a une identité différente, qu’elle pense et agit autrement que nous. Que ce soit nos parents, notre voisin de banc ou un enfant du Togo.

Fin de l’animation. Merci aux enfants pour leur participation active aux discussions. Au plaisir de vous revoir dans 2 semaines avec, je l’espère, un petit message de la classe togolaise 🙂

Fred, animatrice Le Son d’Enfants


Mardi 8 octobre

A peine arrivée en classe, je suis assaillie par les questions des élèves : « est-ce qu’on a reçu une réponse de la classe jumelle??? » « Est-ce qu’on va les voir ou les entendre? »… Je leur demande de patienter encore un peu (mais ouf oui, j’ai reçu de leurs nouvelles et je pourrai les transmettre en fin d’animation).

Pour l’heure et surtout AVANT de leur présenter le Togo et les élèves du Zio, les élèves de la Sainte Famille vont devoir remplir un petit questionnaire: « un relevé des représentations ». Comment imaginent-ils le Togo et la vie des élèves du Zio? Grâce à une série de questions, les enfants vont livrer les préjugés qu’ils peuvent avoir sur ce pays et ses habitants.

  • Cite 4 mots qui te font penser au Togo.
  • Si tu vivais au Togo… A quoi ressemblerait ta famille?
  • … Mangerais-tu la même chose?
  • … T’habillerais-tu de la même façon?
  • … A quels jeux jouerais-tu à la récréation?

Les mots cités à la première question sont tous mis au tableau pour former un nuage de mot autour du Togo. Je vous laisse le découvrir:

 

A la fin du questionnaire, je leur demande de dessiner ce qu’ils verraient en regardant par la fenêtre de leur chambre s’ils vivaient au Togo. Voici quelques dessins:

 

 

Les enfants garderont ce questionnaire dans leur cahier de travail. Ils pourront y retourner plus tard pour voir si leurs impressions du début ont changé suite aux différentes rencontres sonores qu’ils auront l’occasion de vivre avec la classe du Togo.

Aaah, la présentation du Togo, enfin!

On ferme les rideaux, on éteint la lumière et on allume le projecteur pour découvrir le Togo, ses paysages, ses animaux, ses monuments historiques liés à l’époque de l’esclavage, la religion animiste…

Et puis la voilà, l’école du Zio, les élèves de la classe jumelle et Edouard et Germaine, leurs animateurs Le Son d’Enfants de l’association togolaise Visions Solidaires :

Vous aurez peut-être remarqué que les animateurs portent … des bottes en caoutchouc!? Et oui, la rentrée des classes à Lomé s’est faite sous la pluie. Une pluie tellement intense qu’elle a provoqué l’inondation de la cour de récréation à l’école du Zio. Et les images sont assez impressionnantes:



Après cette présentation, les élèves ont évidemment mille questions à poser aux élèves du Zio. Ecoutez-les:



Et comme, dans le projet Le Son d’Enfants, on aime bien communiquer, les élèves de la Sainte Famille ont préparé une petite présentation de la Belgique et de leur école à l’attention des enfants du Zio.

Les 5e primaire présentent leur école:



Les 6e primaire présentent la Belgique, ses artistes, ses accents et quelques Belgicismes 😉



Bonne écoute de tous ces sons au Togo. On attend vos réponses et de vos nouvelles avec impatience 🙂

Fred, animatrice Le Son d’Enfants