Jassans (Ottignies) & Siloé (Comé)

Cette année, la classe de 6ième année de l’école communale de Jassans échange avec le centre d’accueil d’enfants aveugles et malvoyants de Siloé. C’est un échange qui va péter des flammes !


Serai-je différent(e) si j’étais né.e ailleurs ?

A l’occasion de cette 1ère animation, le projet et ses objectifs sont expliqués. Ensuite, nous avons réalisé l’animation “L’art en question”*. A partir d’œuvres d’art, une discussion philosophique est menée autour du thème de l’identité.

  • Serai-je le/la même si j’avais une autre place dans ma famille ?
  • Est-ce que ce que je pense de moi est identique à ce que les autres pensent de moi ?
  • Qu’est ce que ma chambre dit de moi ?

Les résultats de nos réflexions nous ont permis de réaliser une carte mentale reprenant les différents éléments qui constituent notre identité.

Puis, nous avons enregistré un petit message d’accueil pour notre classe jumelle du centre Siloé :

Découvrez-le ci-dessous :

*L’art en question” est une animation “Philo dell’arte” du Centre d’Action Laïque.


Comment serais-je si j’étais né.e au Bénin ?

A l’occasion de cette 2ième animation, les élèves remplissent un questionnaire pour aborder les représentations qu’ils se font du Bénin.

Comment serait ma famille si je vivais au Bénin ? A quels jeux jouerais-je ? Quels seraient mes animaux de compagnie ? Qu’est ce que je mangerais ? Y a-t-il l’automne au Bénin ? Fêtent-il St Nicolas ?

A quels mots penses-tu quand je te dis le mot “Bénin” ? Voici les réponses à cette dernière question en nuage de mots

Ensuite, les élèves reçoivent une présentation du Bénin.

Puis, nous enregistrons le nuage de mots et les questions qu’ils souhaitent envoyer à leur classe jumelle. Découvrez-les ici :


Première animation à Siloé

Le samedi 13 Novembre 2021 a eu lieu la première animation du projet LSDE au centre Siloé. Sous la coordination de Serge CAKPO, et les animateurs Israël DEGNON et Prudent TANHOUN. L’animation s’est déroulée avec 17 enfants retenus pour une classe spéciale.

Tout comme en Belgique, les élèves ont reçu une présentation du projet LSDE (ses objectifs et l’intérêt des enfants à y participer).

Ensuite, ils ont entamé une discussion philosophique, ou les enfants ont découvert les différentes règles d’une discussion philosophique, règles qui régiront désormais l’ensemble de nos échanges et surtout les débats entre eux-mêmes enfants.

La question abordée était « Les enfants noirs africains peuvent-ils être amis avec les enfants blancs européens ? »

Et puis, pour finir, un petit message de bienvenue a été enregistré pour la classe jumelle.


Comment serais-je si j’étais né.e en Belgique ?

Voici le rapport reçu de Serge Cakpo, animateur béninois à Carrefour Jeunesse Afrique :

“Dans l’après-midi du mercredi 1er Décembre, les enfants du centre Siloé ont réalisé leur deuxième animation.

Trois grands points étaient prévus à l’ordre de cette activité :

  • Relever leurs perceptions de la Belgique
  • Présenter la Belgique aux enfants de Siloé
  • Enregistrer leurs questions après la découverte du pays de la classe jumelle.

Au début de l’animation un rappel des trois grands objectifs du projet le son d’enfant a été fait, et les enfants par cet exercice sont aussi revenus sur l’essentiel des règles pour le débat philosophique.

Pour ce qui est du relevé de la perception des jeunes de Siloé sur la Belgique, les avis étaient très variés :

  • pays d’Europe, des hommes blancs
  • pays riche, pas pauvre comme ceux africains
  • pays où les hommes vivent heureux, où la famine n’existe pas,
  • Pays où la polygamie est interdite
  • Pays où il fait froid et qui a un réseau transport et de communication très avancé.
  • pays où le football est mieux développé qu’au Bénin
  • etc…

Notons que ces différentes perceptions ont suscité assez d’interrogations sur les modes de vie en Belgique et surtout concernant la vie des jeunes en situation de classe.

Margot Monnard, stagiaire à Carrefour Jeunesse Afrique et d’origine Belge a apporté des réponses claires aux préoccupations des uns et des autres.

Les précisions données par Margot sur la Belgique, ont amené les enfants à mieux comprendre la vie des enfants en Belgique et surtout à effacer les préjugés. Aussi ont-ils posé des questions qui ont permis d’animer des échanges intéressants. Nos communications sont plutôt fondées sur la parole et les touchés.

Dans la suite du déroulé de l’animation,  ils ont eu à poser des questions aux enfants de la Belgique. C’est dans cette ambiance que la deuxième animation a pris fin.”

Vivement le son reprenant leurs questions !


4 suggestions de thème

Le coronavirus passe par là. Je serai touchée pendant le congé de Toussaint et ne pourrai me rendre en classe pour réaliser cette animation…

Mais ….Cela n’empêche pas Caroline et sa classe de réfléchir à ce qui se passe autour d’elles et d’eux, ce qui les touche et qu’ils voudraient traiter comme thème dans le cadre de ce projet.


Atelier technique d’enregistrement

Mais je me rétablis et retrouve vite la classe de Caroline pour leur apprendre comment manier un enregistreur. Nous parlons également de la conduite de l’émission que nous allons construire ensemble, réfléchissons à ce que nous voudrions y inclure. Nous réfléchissions aux manières d’analyser le thème : interview d’expert.e, de responsable politique, micro-trottoir,… Et apprenons les rôles de journaliste, technicien.ne et scripte.

Et quand vient le moment de s’essayer, on en profite pour enregistrer les 4 suggestions de thème :


Choix de la thématique par les élèves de Siloé

A Comé (Bénin), les élèves ont écoutés les suggestions de thèmes reçues. Ils les ont traduites dans leur propre réalité, ont voté et……roulement de tambour…..voici le résultat de leurs votes :


Quelles sont les conditions sanitaires en Belgique ?

Les élèves de Siloé, après avoir reçu une petite présentation de la Belgique ont pleiiiiin de questions à poser à leur classe jumelle. Découvrez-les ici :


Présentation officielle de la Belgique …

…et réponse aux questions

Pour pouvoir envoyer toutes les informations demandées, la classe s’est organisée. Plusieurs groupes se sont formés. Des recherches ont été faites et puis une fois le contenu rédigé, nous sommes passés à l’enregistrement. Voici donc la présentation officielle de la Belgique, de la commune, l’école et de la classe ET les réponses aux questions béninoises :

 

 


Classe confinée – Premières réflexions via vidéo conférence

Le Corona Virus se répand à nouveau et la classe est obligée de se confiner.

Cela n’empêche pas Caroline d’entamer une réflexion avec les élèves sur l’égalité garçon-fille via Zoom à laquelle je suis invitée. Ce dont je me souviens ?

  • les élèves constatent que les garçons ne peuvent pas s’habiller comme il veulent (par exemple avec une robe ou une jupe) sans recevoir les moqueries des autres personnes.
  • Ils pensent qu’on devrait pouvoir s’habiller comme on veut.
  • Ils ressentent aussi de l’inégalité dans les jeux offerts aux enfants
  • On réfléchit à l’origine des stéréotypes : ils peuvent venir de la culture, de l’éducation, par imitation ou influence des médias, de la pub, de la TV, de la radio, des livres pour enfants
  • Puis, on réfléchit aussi aux endroits dans le monde où les hommes peuvent mettre une robe ou une jupe sans devoir se confronter au regard des autres : Inde, Asie du Sud, Moyen Orient, Sri Lanka,…

Et Walid part mettre sa Djelaba pour la montrer au reste de la classe 🙂

 


La Convention Internationale des Droits de l’Enfant

Mercredi 9 février 2022, nous avons fait une animation sur les droits de l’Enfant. Nous avons appris l’existence de la Convention Internationale des Droits Humains et aussi de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant ou “CIDE”. Elle existe depuis le 20 novembre 1989 et concerne tous les enfants de 0 à 18 ans partout dans le monde. Tous les pays l’ont signé sauf les Etats-Unis. Camille, effectuant un stage auprès de Geomoun pendant le mois de février, a réalisé une animation avec la classe permettant de voir si tous les enfants sont égaux dans le respect de leurs droits.

Au début, les personnages joués par les élèves sont sur la ligne de départ. Si la réponse à la question de Camille est positive, ils peuvent avancer sur l’échelle des droits de l’enfant.

Cette animation fait partie de la valise pédagogique “A la rencontre de l’Autre” développée par Geomoun. L’animation est reprise dans le chapitre “activités sur les droits de l’enfant”. Elle est téléchargeable ici : https://geotimoun.be/outils-pedagogique/

Nous avons aussi vu que, dans la CIDE, c’est l’article 2 qui concerne le thème choisi par les 2 classes de cette année.

Et hop, voici une petite capsule audio autour de cette animation :


Des nouvelles du centre Siloé :

Les enfants sont en pleine répétition pour un sketch sur le thème qui sera enregistré et présenté dans le collège. Nous sommes en négociation avec les autorités du collège pour la date.

On a hâte d’écouter cela !


Analyse du thème

Maintenant que le thème est choisi, que les élèves ont appris à utiliser un enregistreur, ils vont rencontrer une experte et un responsable politique afin d’approfondir leur connaissance de la thématique

  • Le 15 février, Noémie Kayaert, de l’ONG Le monde selon les femmes est venue en classe. Elle a divisé la classe en petits groupes de 2 personnes et chaque groupe a reçu une carte sur laquelle il était écrit un mot : “colère”, “tristesse”, “bébé”, “balai”, “voiture”,… Chaque groupe devait exprimer ce que le mot lui invoquait autour de l’égalité des genres. Ensuite, Noémie a pris le temps de répondre aux questions des élèves. Ce fût un très bel échange
  • Le 15 mars, Philippe Delvaux, échevin en charge de l’égalité des genres à la commune d’Ottignies-Louvian-la-Neuve est venu en classe répondre aux questions des élèves. Ils ont pu apprendre qu’il s’agit bien d’unE bourgmestre à OLLN et que oui, les hommes et les femmes reçoivent le même salaire car ce sont des emplois du secteur public. Et….ils ont même eux droit à un article sur le site web de la commune !!!
  • Voici le lien vers l’article : https://www.olln.be/fr/actualites/egalite-hommes-femmes-1

  • Pendant ce temps, les élèves du centre de Siloé ont rendez-vous avec le chef d’arrondissement de Djanglanmey pour lui adresser leurs questions sur la thématique. On espère les entendre bientôt !

Filles ou garçons, on est tous pareils !

Le 8 mars, journée internationale des droits de la femme, les élèves de l’école de Jassans ont décidé de marquer le coup ! Ils sont venus tous en jupe ou en tunique. Ils ont placé des affiches à leur valve et dans leur classe pour sensibiliser le reste de l’école à l’égalité garçon-fille.

Et pour l’occasion, TV COM, la télé provinciale est venue les enregistrer :

Voici le lien vers le reportage de TV Com : https://www.tvcom.be/video/info/societe/ya-l-ecole-de-jassans-filles-ou-garcons-on-est-tous-pareils-_30068_89.html#

Bravo les enfants ! Vous faites des choses magnifiques ! 🙂

 


Surprise….

Fin mars, Cécile et Geneviève (de Geomoun) se rendent à Comé. Nous trouvons une petite place dans leurs valises pour y introduire 2 ballons de Cecifoot. Vous voyez ? Ce sont des ballons avec un grelot à l’intérieur ! Et voici le message reçu de retour de la classe jumelle : <3

 


Deuxième action citoyenne !

A l’occasion de la Fancy Fair de l’école, la classe de Caroline a décidé de réaliser une petite expo pour expliquer le projet “Le son d’enfants”

et pour sensibiliser tous les parents de l’école à l’égalité garçon-fille…

Bravo ! Elles sont belles, vos photos !


Micro-trottoir à Louvain-la-Neuve

Avant de réaliser leur émission, les élèves vont visiter les studios de LouÏz Radio. Et sur le chemin, ils décident de réaliser un micro-trottoir en posant une seule question aux personnes rencontrées :

En quoi votre vie serait-elle différente si vous étiez …

  • un homme (pour les femmes) ?
  • une femme (pour les hommes) ?

Emission radio

Le vendredi 6 mai, c’est le grand jour ! Les élèves réalisent leur émission radio.

Profitez de cette émission sur l’égalité des droits entre les garçons et les filles !