Le Zio et l’école de la Gare

Cette année, la participation au projet « Le son d’enfants » est une première pour la classe de 5ième/6ième de l’école de la Gare située à Court-St-Etienne. Ils sont tous très enthousiastes, tout comme leur titulaire, Cécile Coppens.

Ils participeront à ce trajet avec la classe de 6ième du Complexe Scolaire Le Zio, situé dans le quartier de Kégué Zogbedji à Lomé au Togo


1ère animation : Réflexion philosophique et message d’accueil

Lors de cette première animation, le projet LE SON D’ENFANTS a été présenté ainsi que ses 3 objectifs :

  • le droit à la parole (car on va écouter l’avis des enfants sur un thème précis),
  • le droit à la participation (car ils vont s’engager pour améliorer la situation par rapport au thème choisi),
  • l’échange (via la rencontre et les échanges audio avec les enfants de l’école « Le Zio »).

Ensuite, après avoir rappelé les règles de la parole et celles pour effectuer une discussion philosophique, nous avons fait un exercice de discussion philosophique basé sur l’identité.

  • Qu’est ce que ma chambre raconte de moi ?
  • Suis-je le ou la même quand je suis jeune et quand je suis vieux ?
  • Est-ce que je serais différent si j’étais né.e dans une autre famille ?
  • Serais-je différent si j’avais un autre corps ?

Telles sont les questions qui ont été abordées lors de cet exercice.

Enfin, pour terminer, nous avons enregistré un message d’accueil pour les enfants de notre classe jumelle du Complexe scolaire « Le Zio », située à Lomé au Togo.

 


Animation 2 : Découverte de la classe jumelle

Au Togo, la rentrée des classe s’effectue le 1er octobre. Patience ! Nous recevrons notre message d’accueil de la part de notre classe jumelle bientôt.

Et puis, avant de les rencontrer, les élèves de l’école de la Gare réalisent un petit exercice abordant les représentations qu’ils se font du Togo en répondant aux questions suivantes :

« Serais-je le ou la même si j’étais né.e au Togo ? »

Quels sont les mots qui me font penser au Togo ? A quoi ressemblerait ma famille ? Est-ce que je mangerais la même chose qu’en Belgique ? A quels jeux est ce que je jouerais pendant la récréation ?

Découvrez-ci dessous le nuage de mots auxquels les enfants ont pensé quand on leur parle du Togo :

Les enfants ont aussi imaginé ce qu’ils verraient de la fenêtre de leur chambre s’ils habitaient au Togo.

Puis, après avoir mis en commun les réponses, ils ont reçu une présentation du Togo.

Le Togo est un pays d’Afrique de l’Ouest. Sa capitale est Lomé. Son président est Faure Gnassingbé.

Sa monnaie, le franc CFA. Sa devise « Travail,Liberté, Patrie ». Le pays a 5 régions et une grande diversité dans ses paysages.

Et déjà, nous recevons quelques photos de notre classe jumelle avec des mains en forme de coeur !!!

Suite à cette présentation, les élèves de l’école de la Gare souhaitent aussi se présenter.

Ils ont aussi quelques questions à poser à leur classe jumelle. Découvrez-les dans le son suivant :


Visite surprise !

Le 26 octobre, Samir Abi, Directeur de Visions Solidaires était tout près de Court-Saint-Etienne. Visions Solidaires est l’association togolaise avec laquelle travaille Geomoun pour réaliser les trajets « Le son d’enfants ». Il en a profité pour rendre visite aux élèves de 5ième/6ième et répondre à toutes leurs questions sur leur classe jumelle.

 

 


A la découverte de mon identité

Aujourd’hui, l’animation a commencé par un petit brise-glace. Au rythme de la chanson « Une petite tête qui fait comme ça, ça suffit pour être bien », les élèves devaient bouger la tête et les membres du corps.

Quelle ambiance !

Ensuite, les élèves ont effectué un portrait chinois. Chacun pour soi a répondu à un questionnaire, puis chacun a partagé ses réponses avec le reste du groupe en argumentant ses choix.

Au nombre des questions à répondre, on y retrouvait :

  • « Et si tu étais un animal ? », les enfants y ont proposé comme réponses : le chat, afin de chasser les rongeurs de la maison ; le lièvre à cause de son intelligence et sa maligne ; le cheval pour aider au transport et faire les acrobaties, le chien à cause de son rôle de garde etc.
  • « Et si tu étais un métier ? », certain ont choisi la médecine pour sauver les gens, d’autres ont choisi le pilotage d’avion afin de conduire les passager à travers le monde, d’autres encore pour l’enseignement afin d’assurer l’éducation des enfants
  • « Et si tu étais un pays ? » beaucoup ont choisi les pays tel les USA, à cause de son niveau de développement (selon les enfants), le la Belgique, la France, le Canada. Certain justifient par leur rêves d’y aller un jour pendant que d’autres y ont déjà certains membres de leurs familles.
  • « Et si tu étais un objet ? » ils ont choisi le livre à cause de leur passion à la lecture, le dictionnaire pour connaître tous les mots et bien parler
  • « Et si tu étais une couleur ? » diverses couleurs telles le blanc, le bleu, le verte… ont été choisies avec pour justification, l’amour pour celle-ci.

Si riches qu’ont été les réflexions des élèves, nous nous sommes appuyés sur celles-ci dans le débriefing pour leur expliquer ce que c’est-ce que la connaissance de soi ; la nécessité pour une personne de se connaitre. Les types d’identité qu’on peut dénoter ont également été abordés, notamment l’identité physique et psychologique, l’identité sociale et l’identité de représentation.

Et puis, on a pris une dernière photo avant la fin de l’animation…


Animation 3 : Choix du thème

Aujourd’hui, les élèves ont réfléchi à ce qui se passe autour d’eux, ce qui les touche et qui pourrait aller mieux.

Avant de rentrer dans cette réflexion, un lien a été fait avec la CIDE (la Convention Internationale des Droits de l’Enfant). Un des objectifs du projet « Le son d’enfants » est de favoriser le droit à la participation. Une définition de ce droit pourrait être la suivante : « Dès que tu en es capable, tu as le droit de donner ton avis sur des choses qui se rapportent à toi et ton pays doit y faire attention. »

Cette définition vient du site internet du festival « Zéro18 » qui célèbre la CIDE. Celle-ci a été adoptée à New-York par les Nations Unies le 20 novembre 1989 et ratifiée par la Belgique en 1991. De celle-ci découle la « Journée Internationale des droits de l’enfant » qui se célèbre le 20 novembre. N’hésitez pas à regardez le site www.zéro18.be pour apprendre quels sont vos droits et les célébrer.

 

Ensuite, la réflexion a été entamée. Découvrez ci-dessous les thèmes auxquels les enfants ont pensé :

 

 

  1. L’égalité des droits pour tous : pauvres & riches – droits à un logement, à l’expression, au respect
  2. Hôpitaux : Accès aux soins de santé
  3. Pollution, protection de la nature, des animaux – développement durable – Réchauffement climatique – Gestion des déchets
  4. Violent – Gentil – Non-violence – Harcèlement – Bienveillance – guerre – conflit – paix – Climat / Bonne ambiance dans la classe
  5. Migration et droits des enfants dans les migrations
  6. Racisme (Nelson Mandela) – différence homme / femme – garçon / fille – Indifférence
  7. Bons dirigeants – Elections – Conseils d’enfants – processus de décision
  8. Alimentation durable – Gaspillage alimentaire

 

Ensuite, via un vote démocratique, chaque enfant a voté pour 2 thèmes à proposer à la classe jumelle. Voici, en photo, le dépouillement (Ali Rheda lit les résultats pendant que Pauline met une barre à côté de chaque thème choisi)

 

Et voici le résultat :

 

Les 3 thèmes proposés à la classe du CS Le Zio sont donc :

  • Paix – Non-violence et bienveillance
  • Le droit des enfants dans les migrations
  • Alimentation durable (et éviter le gaspillage alimentaire)

Ecoutez dans le son suivant les raisons de ce choix :

 


Présentation du CS Le Zio (et visite surprise)

Pour une nouvelle fois, les enfants répondent au rendez-vous de la rencontre hebdomadaire avec les animateurs de Visions Solidaires.  Cette séance, pas comme les autres, a connu la présence de M. ABI Samir, Administrateur de Visions Solidaires.

 

Un brise-glace pour détendre les élèves participants et les mettre en confiance a été exécuté pour commencer l’activité. Il s’agissait du jeu de leader où un détective est appelé à se cacher pendant que le groupe choisit son leader pour le conduire dans différents mouvements du corps humain. Alors, le détective à son retour devait observer tout le monde et être capable de détecter le leader en question.

Ce jeu donnait ainsi le ton à l’activité proprement dite du jour : celle de la présentation du groupe à la classe jumelle (Ecole de la Gare à Court-Saint-Etienne).

 

 

Après la restitution des travaux, M. Samir présent à cette séance s’est entretenu avec les élèves pour leur passer le bonjour et leur faire part des lettres adressées par des élèves de l’école de la Gare à leur endroit. Tout contents, les élèves ont souhaité les lire toute suite. Mais talonnés par le temps, ça a été remis à la séance prochaine. Aussi, les lettres de demande d’autorisation parentale leur ont été distribuées afin d’obtenir l’autorisation de leurs parents pour leur participation effective aux activités de cette année. L’animation du jour pris ainsi fin par l’enregistrement vidéo des messages de présentation du groupe.


Présentation détaillée de l’école de la Gare

De leur côté, les élèves de l’école de la gare ont également travaillé pour présenter en détails leur pays, leur commune, leur école et leur classe.


Togo – Belgique : échanges de lettres entre classes jumelles

Lors de sa visite à Court-St-Etienne, Samir ABI nous avait expliqué qu’il allait bientôt partir au Togo. Les élèves ont voulu profiter de cette occasion pour écrire des lettres et réaliser des dessins pour les élèves de leur classe jumelle. Ci-dessous, les élèves togolais découvrent les lettres belges :

 

Et ci-dessous les élèves belges découvrent les lettres togolaises… Quelle émotion !!!


C’est comment vivre au Togo ?

Nous avons reçu les réponses togolaises à toutes les questions que les élèves belges se posaient en début de projet … Pour rappel les questions des enfants étaient :

  1. Comment est-votre classe ?
  2. Quel âge avez-vous ?
  3. Qu’est-ce que vous mangez ?
  4. Avez-vous accès à l’eau potable ?
  5. A quoi jouez-vous ?
  6. Comment est le climat chez vous ?
  7. Quelle est votre religion ?
  8. Combien avez-vous de saison ?
  9. C’est comment vivre au Togo ?

Découvrez vite les réponses dans le son suivant  🙂

 

Confirmation du thème et …

Ca y est ! Le thème est confirmé par la classe jumelle togolaise. Ce sera…

le droit des enfants dans les migrations – Bonne année !

 

 


Le droit des enfants dans la migration : analyse du thème

Dans chaque pays, les élèves réfléchissent au thème qu’ils ont choisi.

Souvenez-vous, l’école de la Gare avait envoyé 3 propositions au CS Le Zio. Voici dans le son suivant les raisons pour lesquelles, ils ont choisi ce thème parmi les 3 propositions :

Ensuite, chaque classe analyse les causes et les conséquences des migrations, se renseigne sur le vocabulaire à comprendre, se pose des questions.

Voici une carte mentale réalisée par les élèves belges à partir du mot migrant.e

 

Quelles sont les causes des migrations ?

Au Complexe Scolaire Le zio                                                                   A l’école de la Gare

 

 

 

 

Voici un enregistrements des résultats des réflexions menées par les élèves de l’école de la Gare

 

Et les questions préparées par les élèves du CS Le zio pour les personnes ressources qu’ils vont interviewer :

  • Que deviennent les enfants migrants qui n’ont pas la chance d’avoir des familles d’accueil dans les pays de destination ?
  • Comment les enfants migrants arrivent-ils à se faire comprendre lorsqu’ils ne parlent pas les langues du milieu ou du pays de destination alors qu’ils se retrouvent seuls?
  • Comment peut-on protéger les enfants migrants dont les droits sont bafoués dans leurs familles d’accueils ?
  • Comment arrive-t-on à la libération, retour et réinsertion des enfants migrants arrêtés par la police dans les pays de destination ?
  • Comment les orphelins sans papiers nécessaires arrivent-ils à voyager dans les pays étrangers ?

 

Quelle réflexion ! Quelle analyse ! Quelle profondeur ! et quelles connexions entre les réflexions menées dans chaque pays sans se concerter !

Vivement les prochaines étapes et échanges !


Que prendrais-tu avec toi si tu devais fuir ton pays ?

Cette fois-ci, les élèves belges analysent un dossier de l’ONG UNICEF. Un petit film est regardé, celui de l’histoire de Mustafa :

 

Qu’en ont-ils pensé ? Quelle est la réaction des élèves de l’école de la Gare ? Découvrez-la ci-dessous :

Et voici le 2ème épisode de l’histoire de Mustafa


Reportages des enfants : D’abord, on se prépare …

  • Au Togo

Le vendredi 15 février 2019, les élèves du groupe LSDE du CS Le Zio se sont préparés pour les interviews prévus avec Terre Des Hommes et FODDET.

 

Ils ont par la même occasion découvert les fichiers audio-visuels envoyés par Géomoun notamment l’histoire du jeune Moustapha et le résumé fait par les élèves de la Gare.

 

  • En Belgique

Les élèves préparent leur question pour la visite du centre ouvert de Fedasil à Rixensart

Ensuite, les enfants réalisent leur reportage

Au FODDET, le Forum des Organisation de Défense des Droits de l’Enfant au Togo.

 

et chez Terre Des Hommes


L’émission radio des enfants qui s’engagent !

Aujourd’hui, 10 avril, est Le grand jour ! Les élèves du CS Le Zio réalisent leur émission sur les ondes de radio Lomé, la radio nationale togolaise ! Écoutez le résultat de leur projet mené sur le droit des enfants dans la migration.

Première partie :

Deuxième partie :

Bravo les enfants ! Vous avez fait cela comme des chefs et cheffes !

et puis le 9 mai, ce fut le tour de la classe des élèves de l’école de la Gare.

Écoutez-les sur les ondes de LN Fm !

Bravo à eux aussi pour cette réalisation ! Quel magnifique chef d’œuvre collectif !